Le portrait d’Iris

Le portrait d'Iris

 

Auteure : Corinne Reignier
Date de publication : 6 mai 2018
Éditeur : Librinova
Prix : 4;99€
Genre : thriller/policier

Ça va être très bref. Le portrait d’Iris est une lecture que j’ai abandonnée. Le résumé, juste en dessous, m’avait pourtant l’air alléchant.

 

 

La Baule, été 1928. Voulant élucider le mystère qui entoure la mort de son épouse, survenue aux Indes trois ans plus tôt, Richard Radley invite Ava Harper, portraitiste en vogue et à ses yeux principale suspecte, à séjourner dans sa villa. Sont également conviés : la romancière Séraphine Beauval, mère de la défunte, l’aviateur Ludovic Durrieux, le détective américain Tom Burning, Natalia Louliakova, maîtresse de Richard Radley, ainsi que la demi-sœur de celui-ci, l’exubérante comédienne Zoé Vanel, sans oublier l’auteur de pièces à succès Daniel Lenoir, ami indéfectible d’Ava. Tandis que peu à peu les secrets des uns et des autres se dévoilent, qu’alliances et rivalités brouillent les pistes, l’étau se resserre autour d’Ava qui devra revivre le drame dont elle fut témoin, prouver son innocence et faire éclater la vérité.Au cœur des années folles, sur fond de fox trot et de daïquiris, les mystères s’entremêlent, ressuscitant un monde disparu, élégant et rare, où les hommes portent le smoking le soir et où les héroïnes s’enfuient au volant de belles automobiles…

D’autant plus que le titre m’a fait penser au fameux Portrait de Dorian Gray, et c’est ce qui m’a le plus donné envie de lire ce roman qui m’a été proposé par les éditions Librinova (éditeur de roman auto-édités) via Netgalley.

L’histoire aurait pu être bien, mais je n’ai pas réussi à entrer dedans. Trop de voix, de personnage différents et d’histoires qui se mélangent en même temps. Je n’ai rien compris, pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé. Même les dates sont compliquées : on passe de 1924 à 1928 à 1920 quand on passe d’un chapitre à l’autre et c’est très perturbant puisque les personnages changent entre-temps.

Malgré tout, l’histoire avait l’air prometteuse avec des conflits, un univers mondain bourgeois des années trente, des drames familiaux et des petits secrets.

Je regrette de ne pas avoir pu aller au bout de cette lecture. Ce n’est pas pour autant que je vous le déconseille. Il pourrait vous plaire pour toutes les raisons que je cite précédemment; et je vous encourage fortement à vous faire votre propre avis sur ce roman :

Peut-être que je reprendrais sa lecture un jour, mais pas tout de suite !

wp-1503091769424.png

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s