L’héritière + La couronne

! Si vous n’avez pas lu les tomes précédents, je vous déconseille de lire cette chronique !

 

Auteur: Kierra Cass
Titre : L’héritère. La Couronne
Titre Original : The Heir. The Crown
Prix: 16.90 €
Éditeur :Robert Laffont

Dans ces tomes-ci, on retrouve America et Maxon pratiquement 20 ans plus tard. Entre temps ils ont eu des enfants et c’est une de leur fille qui est le personnage principal des deux romans suivants. Je vous dis tout de suite ce que j’en ai pensé !

RÉSUMÉ  de l’Héritière : Une nouvelle sélection commence.Vingt ans après la Sélection d’America Singer, et malgré l’abolition des castes, la famille royale d’Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l’heure est venue de lancer une nouvelle Sélection. A dix-huit ans, la Princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l’est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l’a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l’arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l’accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison d’État, la Princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l’avenir d’Illeá…

RÉSUMÉ de La Couronne : Dans L’Héritière, une nouvelle ère a soufflé sur le monde de la Sélection : vingt ans se sont écoulés depuis qu’America Singer et le Prince Maxon sont tombés amoureux, et leur fille est la première princesse à se prêter au jeu de la Sélection.Eadlyn ne pensait pas trouver chaussure à son pied parmi les trente-cinq prétendants, et encore moins l’amour véritable. Mais le cœur réserve parfois des surprises à qui sait l’écouter. C’est à la princesse désormais de faire un choix qui va se révéler à la fois plus complexe – et crucial – qu’elle ne s’y attendait.

Le plus marquants dans ces deux derniers romans, c’est le fait que la princesse, Eadlyn (qui est le personnage principal) me tape encore plus sur le système que sa propre mère. Oui, rappelez vous-en je vous le disais ici il n’y a pas si longtemps que cela.
J’ai bien compris que le but de l’auteur était de créer un personnage qui se protège en se forgeant une carapace par peur de décevoir les autres et d’être déçue. Simplement moi, j’ai juste eu l’impression d’avoir affaire à une enfant pourri gâtée ! Je n’en reviens toujours pas de ce qu’elle a pu faire à son propre frère jumeau ! Pour le coup, je l’ai trouvée véritablement autocentrée et égoïste...

Outre le fait que ce roman nous décrit une princesse gâtée et hautaine, il nous fait une sublime peinture de tous les petits défauts de mademoiselle!  Par exemple, elle est aussi indécise qu’un petit oisillon qui apprend à voler. Au début elle ne veut pas d’homme dans sa vie ! Aucun! Jamais! Même pas en rêve! Une reine peut gouverner seule. D’ailleurs, La Sélection est à l’initiative de ses parents. Puis ensuite, elle se met à hésiter… entre machin truc et Tartempion…Puis elle décide de se marier impérativement sous peu, puis elle ne veut plus se séparer des Sélectionnés…Puis elle pense tomber amoureuse sauf qu’en fait non, elle est amoureuse de machin… Euh… C’est bon Eadlyn, on a compris que tu avais l’embarras du choix… Alors, oui, me direz-vous… C’est tou tle but de la Sélection mais quand même… C’est un peu tiré par les cheveux !

Au lieu de me vendre du rêve comme je l’aurais souhaité, ces deux derniers romans m’ont plutôt déçu…Comme ces deux romans sont une suite à la saga de la Sélection, on retrouve logiquement certains personnages dedans. Si vous avez aimé Aspen Leger, Marlee Woordwork et d’autres; vous ne serez pas déçue de les retrouver dans les tomes consacrés à la princesse Eadlyn. Ça m’a fait plaisir de les retrouver aussi, mais au bout d’un certain temps… Le tout devient d’un mièvre –‘ . Ce n’est plus du tout réaliste, alors que c’est une qualité que j’appréciais quand je lisais les tomes précédents de la Sélection, c’est tellement dommage. Plus j’y réfléchis, plus je me dis que ces deux tomes ne me correspondent pas…

En résumé: Vous l’aurez compris, Eadlyn, la fille de Maxon et d’America n’est pas vraiment un personnage que j’ai apprécié. Cependant c’était sympa d’assister à une Sélection quand on est de l’autre côté du miroir : c’est-à-dire en tant que Sélectionneur et pas l’inverse ! Ces deux derniers volets m’ont beaucoup moins impressionnés que les précédents. Ils sont faciles à lire certes, mais je pense qu’ils n’étaient pas indispensables, on aurait pu s’en passer. Pour ne pas partir sur un point négatif, je dirai que les couvertures sont toujours aussi magnifiques ! Un vrai régal pour les yeux ! Et toi, tu as lu la Couronne ? Tu as lu L’Heritière ? Viens me dire ce que tu en as pensé juste en bas dans les commentaires ou sinon, dis-moi juste ce que tu lis en ce moment 😉

À bientôt ! lips-render

Chris

Ma note : 👎

Publicités

2 commentaires sur “L’héritière + La couronne

  1. Je n’ai pas beaucoup aimé ces tomes non plus.
    Je me demande comment l’auteure a pu créer une héroïne comme elle, pourrie, gâtée et égocentrique, alors que c’est sensé être la fille d’America et Maxon. Ils ont élevée une gamine qui est à l’opposé de ce qu’ils sont et ont voulu être. Les livres sont passables, mais je n’aime pas du tout les personnages!
    Je préfère oublier cette suite et faire comme si le tome 3 était la véritable fin de la série 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s