Hier je suis mort

« En définitive, la vie continuait et la mort venait, la veille, de retrouver tous ses droits »

hier-je-suis-mort

Hello toi! Je sais, c’est lundi, c’est dur, mais je suis venu te remonter le moral à coup de roman auto-édité. Comme tu le sais sûrement je suis assez engagée en ce qui concerne la publication et la promotion d’auteurs auto-édités, car je trouve qu’il y a vraiment des perles rares chez certains auteurs, et je ne comprends décidément pas pourquoi certains d’entre-eux n’arrivent pas à se faire publier!
Le roman dont je vais te parler aujourd’hui s’appelle Hier je suis mort et a été écrit par Laurent Goldsztejn (c’est dans ces moments-là que je suis contente de ne pas être sur  BookTube 🙂 ).

Je vous mets le RÉSUMÉ juste ici: C’est d’abord ma femme qui ne me reconnaît plus alors que je rentre chez moi du travail comme je le fais tous les jours. Ensuite ce vieil ami qui prétend ne pas me connaître. La suite, c’est mon errance dans Paris alors totalement démuni et déboussolé. C’est grâce à cet homme que je croise et qui vit le même calvaire que moi que je commence peu à peu à comprendre ce qui m’arrive.
Bientôt je ne serai plus seul mais il me faudra alors compter que sur moi-même et chercher à fuir ceux qui essaient de prendre le contrôle de ma vie. Mais quoi que je fasse, où que j’aille, mon destin reste entre leurs mains, un destin que je refuserai jusqu’au bout, jusqu’à la mort si nécessaire.

MON AVIS: J’ai été agréablement surprise par ce roman. D’abord parce que sur mon petit smartphone il était indiqué qu’il ne comptait que 86 pages. Du coup, moi je partais plutôt avec l’idée que j’allais lire une longue nouvelle. Sauf que non! ça n’a pas été le cas du tout, c’était même plutôt long. Et je lis vite pourtant! Le livre comporte même trois parties!

Ensuite, le résumé m’avait déjà pas mal intriguée mais une fois qu’on lit le roman, c’est carrément autre chose! Je suis passée par différentes étapes pendant cette lecture. D’abord il y a le début où on comprend bien que quelque chose cloche. Ensuite vient le premier bouleversement et je me suis dit  »Ah en fait c’est pas du réalisme, c’est un roman fantastique » sauf que non encore une fois, j’ai continué de lire et je me suis  »ça y est, c’est de la science-fiction! »  Et j’ai aussi hésité entre cette option et le polar! Comme quoi, ce roman est un sacré hybride, et tu comprendras aisément pourquoi je l’ai classé dans la section ovni littéraire de mon blog (section tout juste crée par lui, chapeau bas!).

Le roman est à la première personne, et on avance en même temps que l’auteur, on se pose des questions en même temps que lui et on fait des découvertes en même temps que lui aussi! Je vous raconte pas le degré de suspense que contiennent ces 86 petites pages!
Je vous épargne le petit discours sur la réflexion que porte ce livre sur la vie et la mort, le sens de la vie tout ça. C’était bien pour moi mais sincèrement c’est juste la trame de fond. L’histoire est bien tournée, le suspense à son comble quasiment tout le temps, il y a une dose de machiavélisme que j’ai beaucoup apprécié et même des scènes d’action! Pour te dire à quel point on est bien servi avec ce roman.

Ce qu’il y a de moins agréable en revanche ce sont les erreurs d’inattention et les coquilles qui se sont glissés dans ce texte. Je regrette d’avoir à le dire, mais ça ne fait pas sérieux du tout. Vous n’imaginez pas ma contrariété quand j’ai vu que le nom de mon auteur favori avait été écorché dans le livre! (J’ai failli mettre choc au lieu de contrariété mais je me suis dit que c’était quand même un peu fort ^^).

En bref, je ne vais pas vous faire un dessin, j’ai vraiment vraiment apprécié ce livre (surtout la fin d’ailleurs) à tel point que je vais faire quelque chose que je ne fais pas souvent sur ce blog: je lui mets la note maximale 🙂

5/5

J’espère vraiment t’avoir donné envie de lire ce roman parce que tu passerais à côté de quelque chose d’exceptionnel quand même.

Sur ce, je te fais des petits bisous en attendant la prochaine fois. Si pour toi, la prochaine fois c’est trop long, tu peux retrouver mon avant-dernière chronique en cliquant dans le petit rectangle bleu juste en bas. Si tu as aimé cette chronique, tu peux la liker, la partager  et surtout tu peux aller faire un petit tour sur le site de librinova pour te procurer ce livre toi aussi.

Je mets le récapitulatif exceptionnellement ici:

Auteur: Laurent Goldssztejn
Genre: ?
Date de sortie: 20 juillet 2016
Nombre de pages: 86
Prix: 2.99€ au format numérique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s