Volutes féminines

Salut à tous! J’ai été absente quelque temps (le temps de prendre mes marques durant cette rentrée en fait) mais je reviens aujourd’hui avec une question pour vous: connaissez-vous Librinova? C’est  une plateforme d’aide à l’autoédition et c’est par cette plateforme qu’est passé l’auteur dont je vais chroniquer le livre aujourd’hui.
volutes-femininesAuteur:Mickaël Gil
Nombre de pages: 124
Prix: 2.49 € en version numérique et 11.90 € en en version imprimée
Éditeur: c’est un auto-édité mais il est disponible ici sur la plateforme Librinova
Résumé: La femme et la cigarette ou l’opposition entre la beauté et le poison dans un recueil de courtes nouvelles qui s’articule autour d’un geste et de ses multiples définitions. Une introspection afin de montrer ce qu’on ne voit plus et redécouvrir l’acte …

MON AVIS: Ce recueil de nouvelles décrit plusieurs portraits de femme qui fument par choix ou à cause de  la pression sociale, des femmes qui fument parce qu’elles ne parviennent pas à s’en empêcher ou bien parce qu’elles ont besoin de se rassurer… Je le conçois tout à fait, c’est un recueil atypique mais mon point de vue sur ce livre et l’explication de l’auteur dans la préface du livre vous permettront peut-être de saisir le charme de ce livre.
Ce que j’aime le plus dans ce recueil de nouvelles, c’est le fait qu’on dirait de la poésie. Mais vraiment hein! Bon je ne veux pas vous rebuter, parce que je sais que pour certains d’entre vous la poésie c’est barbant. Mais pas pour moi, dans ce recueil, on trouve tout un jeu avec les sonorités et vous le savez peut-être puisque j’ai écrit un article que vous pouvez retrouver ici, sur une pièce de théâtre que j’aime beaucoup: La cantatrice chauve de Ionesco! Dans ce recueil, on passe de la simple allitération à voire presque une chanson de rap tant la déclamation peut-être faire avec art, précision. Je ne sais pas trop comment l’expliquer à vrai dire, mais ça pulse, c’est pas mou, c’est dit avec emphase… Si vous voulez vous faire une idée précise… Lisez le livre :). Je parle aussi de poésie grâce à la délicatesse de la représentation des femmes, c’est fait tout en douceur, tout en volupté et ce, même quand le portrait présenté est  brutal et nous décrit une réalité que nous ne voulons parfois pas voir. En définitive, ce livre est écrit avec un très grand soin mais je ne vous conseille pas forcément de le lire en entier, cela pourrait le rendre indigeste. Je vous l’ai dit, c’est comme un recueil de poésie, vous pouvez piocher un peu dedans si vous souhaitez vous délasser,lire un peu, voire réfléchir à la vie (eh oui, rien que ça ^^), mais ne vous sentez pas obligé de tout lire d’un coup!
À un certain moment, dans la pré ou postface, je ne m’en souviens plus, l’auteur parle d’instantanés. Et c’est le terme qui convient parfaitement pour décrire  ce livre. En effet, j’ai eu l’impression d’assister à des instants volés en quelques sortes. Vous pourriez croiser n’importe laquelle de ces femmes dans la vie, mais là, vous avez accès à son intimité, à sa vie personnelle, mais rarement à ses pensées. Ce ne sont absolument pas des nouvelles à caractère voyeuriste, mais libre à vous de prendre le parti (ou pas) de juger toutes ces femmes. Je vous avoue l’avoir fait à certains moments comme avec le chapitre n°19:  »l’enfant grise », qui m’a beaucoup touché. En résumé, c’est l’histoire d’une enfant qui naît malade à cause de sa mère qui n’a cessé de fumer pendant sa grossesse.
Mes histoires préférées cependant sont la n°47:  »la rupture » et la n°45 qui est sous forme de contes. Pour la première, je l’ai trouvée très drôle même si ce n’est pas forcément le but visé. Cette nouvelle fait l’analogie d’une relation, comme une relation amoureuse entre la cigarette et la femme fumeuse. Je vous laisse deviner la fin ^^. Et la seconde, la n°45:  »la belle et la dette » est sous forme de contes. Vous imaginez mon plaisir moi qui aime les contes par dessus tout :D!
C’est ce que j’ai aimé, dans ce recueil, la variation des genres. Je ne connais pas d’autres livres de ce genre, (si vous en connaissez n’hésitez pas à m’en proposez), mais je pense en tout cas que ce livre gagne à être connu. D’ailleurs en parlant de genre, je ne sais même pas dans quelle catégorie classer ce livre. Je crois que c’est un ovni littéraire, de par le sujet, la forme, et l’écriture. Enfin un ovni dans le bon sens du terme ^^. Et puisque ce livre mêle plusieurs formes d’art, je tiens aussi à préciser que le livre est agrémenté de photos (de femmes qui fument bien sût) tout le long du recueil. Elles sont en noir et blanc, et je les trouve très classe.
En résumé, c’est un livre que je vous recommande à 1000% car comme je vous l’ai dit d’entrée de jeu, c’est un recueil auto-édité! Allez lui donner un petit coup de pouce, surtout que le prix du format numérique est quand même dérisoire non? Vous pouvez le commander sur la plateforme de Librinova, juste ici. En dernier, je voudrais remercier Mickaël Gil pour m’avoir fait confiance en me demandant de lire son livre et de  donner mon avis. Je tiens également à remercier l’équipe de Librinova.
On se dit tous à bientôt pour une nouvelle chronique, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire, ça fait toujours plaisir!
Des bisous à tous,lips-render
Chris
Publicités

3 commentaires sur “Volutes féminines

  1. […] Vous pouvez me dire dans les commentaires de quelles façons vous essayer de ne pas craquer, et si vous participez au moi(s) sans tabac! Et je vous propose en bonus ce livreauto-édité écrit par Mickaël Gil dont j’ai fait une chronique il y a quelques mois. Ce livre est vraiment très beau et décrit plusieurs portraits de femmes fumeuses. Il est disponible sur la plateforme Librinova mais si vous boulez en savoir plus je vous laisse lire la chronique que j’ai faite à son sujet. […]

    J'aime

  2. Bonjour Chris !
    Cela fait bien longtemps que j’aurai dû te laisser un commentaire, et je m’y attarde aujourd’hui car il est très important pour moi de te remercier pour ta chronique, pour l’avis que tu as partager avec celles et ceux qui te suivent. J’ai été réellement sensible à tes mots, à la façon dont tu as perçu mon projet et je te remercie d’avoir bien voulu y consacrer de ton temps. Merci aussi d’en avoir aussi parler de nouveau dans le cadre du moi(s) sans tabac et de ton bilan, je suis ravi d’avoir collaborer avec toi. Je tenais à te faire part qu’actuellement, je suis en pleine préparation du second tome – pour une sortie l’été prochain – et si tu souhaites porter ta pierre à l’édifice en y participant de près comme de loin (bêta lecture ou y mettre ton « témoignage » n’hésite vraiment pas a me contacter par mail (l’adresse est présente via ce commentaire). Je te souhaite une bonne continuation et au plaisir d’échanger de nouveau avec toi ! 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s